"ma cocotte ne se décrit pas. ma cocotte se vit. Peu de théorie, pas de style, pas de mode. Juste une envie cristalline. 
L'envie d'un lieu chaud par ses cheminées et sa cuisine, vivant par ses amis et ses cuistots, libre comme un espace où tout peut arriver, fertile par toutes ses surprises cachées ou montrées sur ou dans les murs.
Est-ce un bistro à Paris ? Est-ce une cantine ailleurs ? La Brique était-elle là ? Les tapis de carreaux ont-ils réellement été composés par un fou naïf ? Les bronzes coulés dans le béton sont-ils prémédités ou est-ce une erreur ? Y en a-t-il encore d'autres cachés ? 
La salle de bain de Droog serait-elle mieux dans un dispensaire ? Ont-ils oublié de peindre les chaises ? N'avaient-ils pas assez d'argent pour que les lampes, les couverts soient assortis ? Qui a fait cette incroyable collection de photos surréalistes ? Pourquoi les cheminées en sont sans l'être ? Chez ma cocotte, tout est question sans réponse. 
 Seul compte ce qu'il y a dans le bol et avec qui on le mange". 

 -- Philippe Starck --

facebook